Museo di Scultura Antica Giovanni Barracco

menu facilité

saut à:
contenu. recherche, section. langues, menu. utilité, menu. principal, menu. chemin, menu. bas page, menu.

Page d'accueil > Farnesina ai Baullari

Farnesina ai Baullari

L’élégant édifice du XVIe siècle qui accueille la collection Barracco fut construit entre 1520 et 1523 pour le prélat breton Thomas le Roy, arrivé à Rome en 1494 à la suite de Charles VIII et actif dans la curie romaine sous les pontificats d’Alexandre VI, Jules II, Léon X et Clément VII.

On trouve confirmation du nom du propriétaire et de la date de construction sur deux pierres tombales exposées dans la cour et retrouvées pendant les travaux de rénovation de 1900 : « Toma Régis Brito de Meczaco/ Redonen(sis) Dioc(esis) Camere Ap.lice / clericus abbre(tor) de maiori et / scriptor ap.lic me fieri fecit / MDXXIII » (« Tommaso Regis, breton de Meczaco du diocèse de Redon, clerc abréviateur du parc majeur de la Chambre Apostolique et écrivain apostolique, me fit construire en 1523 »).
Les symboles des lys de France et des hermines qui apparaissent dans la décoration du Palais et qui lui ont valu l’impropre dénomination de « Farnesina ai Baullari » remontent à sa propriété.

Quelques chercheurs attribuent le projet de l’édifice à Antonio da Sangallo sur la base de dessins du XVIe siècle qui en reproduisent le plan et les projets; des recherches plus récentes ont au contraire attribué le dessin de l’édifice à Jean de Chènevières, architecte de Saint Louis des Français.

Au cours du XVIIe siècle le Palais fait partie de la propriété de la famille Silvestri à laquelle on peut attribuer la décoration à fresque avec des motifs héraldiques par référence à la famille (scorpion noir sur fond or), avec les abeilles typiques des Barberini avec lesquels les Silvestri avaient des liens de parenté.

Au cours des grandes transformations urbanistiques pour la création de l’axe de cours Vittorio Emanuele II, l’édifice subit dans les années 1886-1900 d’importantes modifications conçues par Enrico Guj : initialement furent démolis les édifices adjacents qui occupaient la place prévue pour la nouvelle rue et il fut donc nécessaire de reconstruire par un nouveau ensemble, tout ce qui donnait vers le cours Vittorio.
A ce moment là dans les souterrains du petit palais on découvrit d’importants restes archéologiques d’une maison romaine du III-IVe siècle ap. J.-C. articulés autour d’une cour à colonnade. A l’intérieur de la maison on trouva aussi le cycle de fresques de la même période avec des scènes de chasse et de pêche, successivement détachées et installées dans une salle au rez-de-chaussée.

La « Farnesina ai Baullari » abrite la collection Barracco depuis 1948.

de nouveau au menu facilité.